Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2012

Le corps et l'ombre

1836, Victor Hugo, accompagné de sa maîtresse, s’arrête à Barfleur (Normandie) et y loue une barque pour admirer le coucher de soleil sur l’océan. Las, le maire Barfleur s’y oppose.Dans une lettre à sa femme datée du 6 juillet 1836, il conclut :« En général, en France, on abandonne trop volontiers la liberté, qui est la réalité, pour courir après l’égalité, qui est la chimère. C’est assez la manie française de lâcher le corps pour l’ombre. »Comme quoi, plus ça change…

Chacun pour soi

« Pour donner 1 euro à la Croix-Rouge française, envoyez HAITI au 80 222 ; pour donner 1 euro Secours Populaire, envoyez HAITI au 80 333 ; pour donner 1 euro au Secours Catholique, envoyez HAITI au 80 444. »15 janvier 2010, trois jours après le séisme meurtrier qui avait ravagé Haïti, les opérateurs de téléphonie mobile français s’était inspirés de l’opération organisée aux États-Unis par mGive et la Croix Rouge (« Text HAITI to 90999 ») qui permettait aux américains de donner $10 avec un simple SMS. Alors que nos opérateurs nationaux lançaient leur propre collecte à raison d’un euro le SMS, mGive annonçait sur son blog avoir déjà franchit le cap des $8,5 millions de donations.J’ai envoyé quelques SMS.Oh, n’allez pas croire que je m’en vante. Au regard de mes revenus de l’époque, ces quelques euros ne représentaient pas grand chose. C’était une petite somme ; une goutte d’eau qui ne tarderait pas à rejoindre le fleuve des dons privés qui se déversait du monde entier sur l’île meurtrie…

Esprit de Noël

Si vous lisez ces mots, c’est que la fin du monde n’a finalement pas eut lieu et que vous êtes désormais entièrement absorbés par l’affaire la plus urgente du moment : dans quelques jours, ce sera Noël.Comme chaque année, vous aller donc vous trimbaler un sapin et passer des heures à ramasser ses aiguilles. Comme chaque année, vous allez vous farcir quelques heures de cuisine pour préparer ces figures culinaires imposées que vous mettrez plusieurs semaines à digérer. Comme chaque année, vous allez courir les magasins pour tenter de dégoter in extremis ce cadeau absolument indispensable que vous réclame votre petit dernier.Comme chaque année, enfin, vous allez devoir vous cogner le discours sentencieux du mauvais coucheur familial qui vous expliquera des heures durant que ces traditions païennes souillent la commémoration de la naissance du Christ ; que ces cadeaux ne sont que le signe de l’abject mercantilisme dans lequel baigne notre époque ; qu’en sacrifiant à ses coutumes factices,…

Ça chauffe, ça chauffe…

En janvier 2006, la très vénérable BBC organise un séminaire regroupant 28 personnalités qui, pour reprendre les termes du communiqué de la BBC, figurent parmi « les meilleurs experts scientifiques » en matière de réchauffement climatique. À l’issue dudit séminaire, les 28 concluent d’une voix unanime que « le poids des preuves ne justifie plus que l’on accorde un temps d’antenne égal à ceux qui s’opposent au consensus » sur le réchauffement climatique d’origine anthropique.Ci fait, à partir de cette date la grille des programmes de la BBC va devenir la tribune officielle, permanente et sans contradicteurs de celles et ceux qui estiment (i) qu’il y a bel et bien un réchauffement climatique, (ii) que ce phénomène est du aux activités humaines et (iii) que c’est très grave, nous courrons à la catastrophe, il faut absolument une intervention massive des pouvoirs publics pour éviter le pire.Las, depuis quelques années, la thèse du réchauffement climatique d’origine anthropique connait que…

Lettre à Cyrano

Mon cher Cyrano,Bon Dieu ! Ils ne t’ont pas épargné ! Je sais bien que l’attaque en meute, à dix contre un, est une de leurs sales habitudes mais là, ils n’y sont pas allés de main morte.Tu as eu droit à la longue litanie des signes de ta prétendue « déchéance personnelle ». Ils t’ont accusé d’être querelleur, bagarreur même parfois, de trop aimer la bonne chaire et de ne pas boire avec suffisamment de modération. Aidons les à compléter la liste veux-tu ? Tu aimes aussi les femmes – surtout les plus belles –, tu es un ami fidèle, un père aimant qui protège son enfant envers et contre tout, un créateur et un poète dans l’âme, un entrepreneur audacieux et – pour parfaire le tableau – tu es un homme libre. En somme, tu es un français selon notre cœur ; c’est pour ça qu’ils te détestent et c’est pour ça que nous, tes compatriotes, nous t’aimons.Mais le pire, sans doute, c’est qu’ils t’ont accusé de trahir ton pays. J’enrage ! Toi, Cyrano, un traitre ? Toi qui as su si bien faire rimer not…

Minable, vous avez dit "minable" ?

« Minable, vous avez dit "minable" ? Comme c'est minable.« Je suis né en 1948, j'ai commencé à travailler à l'âge de 14 ans comme imprimeur, comme manutentionnaire puis comme artiste dramatique. J'ai toujours payé mes taxes et impôts quelqu'en soit le taux sous tous les gouvernements en place.« À aucun moment, je n'ai failli à mes devoirs. Les films historiques auxquels j'ai participé témoignent de mon amour de la France et de son histoire.« Des personnages plus illustres que moi ont été expatriés ou ont quitté notre pays.« Je n'ai malheureusement plus rien à faire ici, mais je continuerai à aimer les français et de public avec lequel j'ai partagé tant d'émotion !« Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés.« Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être respecté.« Tous ceux qui ont quitté la France n'ont pas été injuriés comme je le suis.…

Mises avait raison

J’étais encore un gamin mais j’étais suffisamment grand pour comprendre l’importance des évènements qui, par tubes cathodiques interposés, se déroulaient sous mes yeux. C’était en novembre 1989 et le mur le Berlin – le « mur de protection antifasciste » selon les uns, le « mur de la honte » selon les autres – s’effondrait entrainant avec lui toute l’Union soviétique, le Léviathan de l’est, une des plus grandes et des plus longues expériences socialistes jamais menées. Cette superpuissance nucléaire qui, quelques mois plus tôt, semblait encore invincible à la plupart des commentateurs s’est effondrée comme par magie, presque instantanément, comme un gigantesque ballon de baudruche. Les apparatchiks du régime, qui avaient sans doute vu le coup venir bien avant nous, sont partis avec la caisse et puis… Plus rien : l’URSS n’était plus.Dans un article publié dans The New Yorker le 23 janvier 1989, Robert Heilbroner, un des plus brillants et fervents soutiens de l’hypothèse socialiste, écri…

On n’est pas couché

J’aime bien Laurent Ruquier. Oh, je sais bien que, d’un point de vue philosophique ou politique, nous ne partageons sans doute pas grand-chose mais, d’une part, il n’y a pas que ça dans la vie et, par ailleurs, il se trouve que Laurent Ruquier m’est éminemment sympathique. C’est comme ça. Je me trompe peut-être, il est peut-être très différent dans la vrai vie mais j’ai un apriori très positif sur cet homme là.En plus, je le trouve bon. Professionnellement s’entend. C’est un très bon animateur, un de ces professionnels du petit écran qui laisse parler ses invités et évite soigneusement de laisser ses opinions politiques prendre le dessus sur la neutralité qu’impose son rôle d’arbitre. Il fait ça très bien, avec humour, dérision et ces petites saillies méchantes qui font sa marque de fabrique et qu’il distribue consciencieusement d’un bout de l’hémicycle à l’autre.Du coup, il m’arrive de regarder assez régulièrement On n’est pas couché. Ce que j’aime bien dans cette émission, outre Ruq…

Ubu au royaume des médecins

Paul est un jeune médecin qui souhaite se mettre à son compte pour exercer le très noble et très utile métier de médecin généraliste. Paul est jeune, plein d’enthousiasme et, comme la plupart des gens de son âge, il souhaite croquer la vie à pleines dents, se marier, avoir des enfants, avoir une vie sociale, gagner correctement sa croute et, dans le même temps, préserver sa vie personnelle. Bref, rien de très original. Paul a deux options.Nice vs. BélestaLa première consiste à s’installer à Nice. À Nice, il vivra dans une grande ville avec – outre le climat, la Méditerranée et les Alpes du sud – toutes les commodités que ça implique : commerces à portée de main, loisirs, jolie filles à draguer et, éventuellement, écoles pour les enfants à venir. Par ailleurs, à Nice, Paul sait qu’il aura accès à un confortable gisement de clients – notamment des retraités de la région parisienne – qui disposent de revenus relativement élevés ; il sait que ses clients viendront faire la queue dans son …

C’est à cause des gens

Le Petit manuel d’économie néokeynésienne, chapitre Politique budgétaire, section Que faire en cas de crise ? est formel : la crise étant due à une insuffisance de la demande agrégée ©, il faut augmenter massivement la dépense publique et le déficit budgétaire de l’État pour la faire remonter. On peut, par exemple, embaucher mille bonshommes pour creuser des trous toute la journée et en employer un millier d’autre pour les reboucher la nuit : ces gens toucheront un salaire, iront le dépenser joyeusement et relanceront ainsi toute l’économie.L’économie, en bonne orthodoxie néokeynésienne, c’est un gros tableau de bord avec des dizaines de cadrans à aiguilles, de voyants lumineux qui clignotent (vert : bon ; rouge : pas bon) et deux ou trois gros leviers qu’il suffit d’actionner au bon moment et dans le bon sens pour réguler le bazar. C’est sans doute là l’origine de son immense succès auprès de nos gouvernants : ça justifie de leur donner encore plus de pouvoirs (notamment en matière f…

Ne m’appelez plus « citoyen »

La démocratie, au risque de pêcher par naïveté rousseauiste, c’est un système de gouvernement dans lequel ce sont les citoyens, assemblés sur l’agora de la cité ou ce qui en tient lieu, qui décident des lois de la cité. Les pouvoirs exécutifs et judiciaires sont des exécutants ; ce qui importe en démocratie, dans un État de droit, c’est le pouvoir législatif. C’est là et nulle part ailleurs que réside la souveraineté du corps des citoyens.Naturellement, à mesure que la population de la cité augmente, il devient impossible de réunir l’ensemble des citoyens : on fait alors appel à des représentants qui, comme leur nom le suggère, sont désignés par les citoyens pour les représenter. Mon représentant n’est pas mon chef, ce n’est pas mon dirigeant ; c’est celui à qui je donne mandat pour me représenter à l’Assemblé nationale, pour y défendre mes idées.Or voilà, ma représentante à moi, la députée de la 5ème circonscription des Bouches-du-Rhône, c’est Madame Marie-Arlette Carlotti [1] et ça,…

QDDPF ? Les assureurs français

QDDPF pour « qui détient la dette publique française » ? Comme évoqué précédemment, cette donnée n’existe officiellement pas et c’est un problème parce que (i) par les temps qui courent, l’information ne manque pas d’intérêt et (ii) son absence donne libre cours à l’imagination débordante des spécialistes de la théorie du complot – notamment d’extrême droite/gauche.L’union fait la force : je vous propose donc un petit exercice collaboratif dont l’objectif est d’obtenir l’estimation la plus fiable possible.De quoi parlons nous ?Commençons par bien définir le périmètre du problème. La dette publique dont il est habituellement question dans les médias et le discours public, c’est la dette de l’ensemble des administrations publiques au sens de Maastricht. À la fin du second trimestre 2012, elle atteignait la modique somme de 1 832,6 milliards d’euros – soit 91% du PIB [1]. Dans son immense majorité (78%), cette dette a été contractée par l’État lui-même (budget général, comptes spéciaux d…

Nous venons pour vous aider

« Don Giuseppe ! Quel bonheur de vous rencontrer enfin ! »C’est face-de-poupon, sautillant hors de sa berline et suant à grosses goutes, qui ouvre donc le bal. Il n’a pas trente ans. Son costume noir, d’une bonne demi-taille trop petit, semble encore trop grand pour lui : un costume de patricien porté par un gros bébé tout juste sorti des jupons de mère. L’autre n’a pas encore prononcé un mot, il a déployé en silence ses longs membres hors de l’habitacle et, sans se presser le moins du monde, a précédé son collègue en direction du perron de la maison d’où Giuseppe observe ses étranges visiteurs.Il doit être six heures et demie et le soleil déclinant apporte les premières ondes de fraîcheur de cette journée caniculaire. Lorsqu’il a aperçu les éclats noirs de la carrosserie au milieu d’un nuage de poussière, Giuseppe a immédiatement su que c’était eux : il n’y a que des gens de la ville pour s’aventurer sur un chemin de campagne avec une telle voiture et ses voisins ont tous reçu cette …

Dansons sur le fil du rasoir

Depuis mercredi 5 décembre 2012 en début d’après-midi, on a observé plusieurs fois un phénomène aussi historique qu’il est symbolique : le taux des obligations assimilables du Trésor (OAT) à 10 ans sur le marché secondaire [1] cote en deçà du seuil des 2%. C’est historique parce que jamais, aussi loin que nous porte notre mémoire, le taux de référence des emprunts d’État français n’avait atteint un niveau aussi bas. C’est symbolique parce que 2%, c’est le niveau d’inflation cible de la Banque Centrale Européenne ; en deçà de ce seuil, à supposer que la banque centrale parvienne à atteindre son objectif dans les années à venir, l’État français peut emprunter à un taux réel – c'est-à-dire ajusté de l’inflation – négatif.Cette année 2012 est d’ailleurs celle de tous les records en la matière. Malgré la perte de notre AAA chez Standard & Poor’s suivie, quelques mois plus tard, de celle de notre Aaa chez Moody’s, jamais le Trésor public ne s’était endetté à si bon compte. Depuis ce…