Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2016

UC Berkeley, de la théorie macroéconomique à la réalité budgétaire

Au 1er janvier 2016, le salaire minimum en Californie est passé de 9 dollars de l’heure à 10 dollars [1]. Le 4 avril 2016, le Fair Wage Act of 2016 signé par le gouverneur Jerry Brown prévoit une augmentation jusqu’à 15 dollars en 2022. La mise en œuvre de cette hausse est laissée à l’initiative des autorités locales : San Francisco, par exemple, entend atteindre cet objectif en 2018 tandis que Los Angeles se donne jusqu’en 2020. À Berkeley, siège historique de l’Université de Californie, le salaire minimum est déjà fixé à 11 dollars depuis le 1er octobre 2015.Juillet 2015 — Dans un communiqué publié sur son site, l’Université de Californie (UC), annonce que le salaire minimum de ses employés (et des employés de ses fournisseurs) sera augmenté de 9 à 15 dollars de l’heure au cours des trois années qui suivent. Cette augmentation doit avoir lieu en trois étapes : le salaire minimum a été augmenté à 13 dollars le 1er octobre 2015 (soit 3 dollars de plus que le minimum californien et 2 d…

Une petite chose à savoir pour bien suivre la crise du capitalisme, édition chinoise

Les cinq plus grandes banques chinoises sont, par actifs totaux décroissants, la Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), la China Construction Bank (CCB), la Agricultural Bank of China (ABC), la Bank of China (BOC) et la Bank of Communications (BoCOM). Selon les données de KPMH, ces cinq banques pèsent à elles seules 56% du secteur bancaire chinois en terme d’actifs — 75 trillions de yuans contre 60 trillions pour les 145 suivantes — et ont accordé 60% des prêts, toutes natures confondues, de l’empire du milieu — 40.5 trillions de yuans sur un total de 67.5.Si je vous parle de ces cinq banques, c’est pour deux raisons. La première, c’est que depuis quelques années, la Chine vole de bulle spéculative en bulle spéculative. En 2014, pour faire simple, c’était sur les actions achetées avec effet de levier à Shanghai et Shenzhen ; en 2015, c’était l’immobilier à Shanghai mais surtout à Shenzhen. Bref, voilà quelques années qu’on observe des flambées de prix totalement ahurissantes…

Un petit point factuel sur la financiarisation de l'économie

Tout le monde parle de la financiarisation de l’économie. C’est l’idée selon laquelle le secteur financier — banque, assurance, placements… — a pris une part croissance dans nos économies modernes et occuperait aujourd’hui une place prépondérante. Juste pour mettre quelques chiffres sur cette idée, j’ai téléchargé les données du Bureau of Economic Analysis et fait quelques calculs.Voici la valeur ajoutée du secteur Finance and insurance (ligne 55) rapportée au PIB étasunien depuis 1947 [1] :Comme vous pouvez le constater, la financiarisation d’après-guerre c’est un secteur financier qui passe pratiquement en ligne droite de 2.3% du PIB en 1947 à 7.7% en 2001 puis, semble marquer le pas et même décliner avec, notamment la crise de 2006-08. Notez que selon des sources à plus long terme (voir ce papier de Thomas Philippon), la part de l’industrie financière était bien plus élevée avant-guerre qu’elle ne l’était en 1947 : ce que vous voyez ici n’est qu’une partie de l’histoire mais c’est …

Primaire des Français : à la recherche du plus petit dénominateur commun

L’idée d’une primaire des français a toute ma sympathie. Je suis, comme manifestement trois français sur quatre, convaincu que la professionnalisation de la politique a totalement coupé ceux qui sont supposés nous représenter et nous servir de la réalité quotidienne du plus grand nombre. C’est une véritable aristocratie d’État qui s’est créée sous la Vème République, une classe politique (sic) presqu’exclusivement composée de hauts fonctionnaires — le circuit Sciences Po - ÉNA — et de juristes, un parti du tout-État homogène pour ne pas dire stéréotypé [1] pour qui rien ne saurait exister en dehors de la chose publique ou au-delà de nos frontières.Le parti du tout-ÉtatJe voudrais, pour illustrer mon propos, citer quelques morceaux choisis du rapport sur le concours externe d’entrée à l’ÉNA pour l’année 2015 tel qu’il a été présenté par M. Jean-Paul Faugère. Verbatim :Page 11 : « Les candidats donnent souvent l’impression de réciter un devoir dont ils ont déjà travaillé le sujet en pré…

Biais de confirmation : les deux mains dans le pot de confiture

Ce matin, alors que je m’apprêtais à écrire un papier sur le énième hoax grossier [1] qui circule dans les boîtes de réception de l’extrême droite française (j’ai un espion), j’ai retweeté ça :De mieux en mieux #NuitDebout#GlobalDeboutpic.twitter.com/2AHgFs9zuY— Aurélien Véron (@aurelien_veron) April 19, 2016Nous y voilà, me suis-je dis : comme prévu, la #NuitDebout marche dans les traces de ces prédécesseurs et ne semble pas éprouver la moindre gêne à se réclamer explicitement de la Terreur en nous en ressortant le symbole le plus explicite. Mais sitôt le tweet d’Aurélien relayé, @stefhd65 (honneur et gloire à lui !) a posé la question qui tue : « d’où ça sort ? ».Ô ironie ! J’étais à deux doigts d’écrire un papier sur le biais de confirmation et voilà que je me surprends moi-même, les deux mains dans pot de confiture.De fait, j’ai beau avoir une totale confiance en l’honnêteté intellectuelle d’Aurélien Véron, rien ne me permet d’affirmer qu’il n’est pas lui-même tombé dans le piège.…

La pétition des marchands de caisses enregistreuses

Vous connaissez sans doute la pétition des fabricants de chandelles, bougies, lampes, chandeliers, réverbères, mouchettes, éteignoirs, et des producteurs de suif, huile, résine, alcool, et généralement de tout ce qui concerne l’éclairage, pièce d’anthologie écrite par Frédéric Bastiat en 1845 pour dénoncer comment une corporation bien organisée — nous dirions aujourd’hui un lobby — peut, en invoquant l’intérêt général, amener les pouvoirs publics à lui s’assurer de confortables bénéfices aux dépens de tous les autres.Je veux ici, sans rentrer dans les détails et sans espérer arriver à la cheville de l’immense Frédéric, vous proposer une version modernisée de la pétition. Nous allons, pour mieux coller à l’actualité, remplacer la concurrence déloyale du soleil par la fraude fiscale et les fabricants de chandelles par les constructeurs de caisses enregistreuses et autres éditeurs, distributeurs et installateurs de systèmes d’encaissement.S’il vous arrive, ne serait-ce que ponctuellement…

Anti-portefeuille, principe d’incertitude et autres biais de sélection

Le blog de Philippe Silberzahn est, à mon humble avis et cela soit dit sans aucune flagornerie, une source intarissable d’idées intéressantes, de sujets de réflexion et d'inspiration. Dans un article récent, Philippe nous propose une critique du concept d’anti-portefeuille (lire Capital risque et investissements manqués : Pourquoi la notion d’anti-portfolio est erronée, 28 mars 2016) qui m’inspire quelques remarques.L’idée d’un anti-portefeuille consiste, pour un investisseur (principalement un capital-risqueur), à comparer la performance des investissements auxquels a effectivement participé avec celle de ceux qu’il a refusé. La démarche est analogue à celle du benchmarking — quand un investisseur en actions cotées se compare à un indice de marché — à ceci près qu’il n’existe pas de benchmark universel dans le non coté ; raison pour laquelle l’anti-portefeuille n’est constitué que d’une sélection de projets d’investissements.Le point que fait Philippe pourrait, toutes proportion…

The Island, le communisme, les choix collectifs, la croissance et l'emploi.

Vous avez peut-être déjà suivi un ou plusieurs épisodes de The Island sur M6. Si ça n’est pas le cas, on peut décrire cette émission comme une sorte de Kho-Lanta sans Denis Brogniart, ses jeux, ses sacs de riz et ses réserves d’eau potable. The Island, à quelques détails près [1], c’est l’état de nature : une quinzaine d’homo sapiens qui se retrouvent parachutés sur une île perdue au milieu du pacifique et qui doivent se débrouiller pour y ternir 28 jours.Concrètement, sa signifie que les candidats de The Island, se retrouve dans une sorte de stade ultime de la décroissance, un retour aux origines de notre espèce : pour boire, il faut trouver de l’eau (en général dans une mare d’eau plus ou moins boueuse) ; pour manger, il faut chasser, pêcher ou cueillir (pas le temps de passer à la phase agricole) ; pour dormir au sec, lutter contre le froid ou faire cuire des aliments, il faut faire du feu et se construire un abri. Bref, c’est la nature, la vraie ; une nature qui n’a rien à voir av…

La moitié des français sont plus riches que 90% de la population mondiale

En croisant les données du Crédit Suisse et celles de Forbes (pour les milliardaires), voici à quoi ressemblait probablement la distribution mondiale des patrimoines par adulte :Dollars USmilliersMoins de 10 0003 385 561De 10 000 à 100 0001 002 596De 100 000 à 1 million348 928De 1m à 1 milliard33 715Plus de 1 milliard1.826C'est à dire que si vous déteniez un patrimoine net de plus d'un million de dollars (grosso modo 910 000 euros) en 2015, vous faisiez partie des 0.7% les plus riches au monde.Dollars USTop 50%3 210Top 10%68 800Top 1%760 000Avec 68 800 dollars (62 500 euros) de patrimoine, vous êtiez dans le top 10% et avec 760 000 dollars (690 000 euros), vous apparteniez au top 1%.Autre statistique qui va en surprendre plus d’un : Crédit Suisse estime qu’un peu plus de 26,4 millions d’adultes français disposaient d’un patrimoine de 68 800 dollars ou plus et appartenaient donc top 10% des plus grosses fortunes mondiales. Rapporté à une population de 48.5 millions d’adultes, ç…

L’âge d’or du genre humain, c’est aujourd’hui et sous vos yeux

En 1981, j’avais six ans. À l’époque et comme sans doute la plupart des enfants de ma génération, ma maman avait un argument massue pour m’obliger à finir cette fichue soupe : « tu sais, me disait-elle, il y a des millions d’enfants qui ne mangent pas à leur faim dans le monde. » C’était l’ultima ratio matres, l’argument qui ne souffrait aucune contradiction : même haut comme trois pommes, aucun enfants de ma génération ne pouvait ignorer que nous vivions sur un îlot d’abondance perdu au milieu d’un océan de misère.Au début des années 1980, juste pour vous resituer le contexte, les cambodgiens qui y avaient survécu se réveillaient à peine du cauchemar khmers rouges, la politique de collectivisation des terres mise en œuvre par la junte du Derg provoquait la pire famine qu’ait connu l’Éthiopie en un siècle et l’espérance de vie à la naissance d’un indien n’atteignait pas 56 ans. Cette misère dont nous, les pays dits développés, avions mis près de deux siècles à sortir restait le lot co…

Le programme officiel du Front National de Gauche

Étant bien entendu que nous souffrons d’un excès de libéralisme et que les bobos qui participent passent la #NuitDebout sont tous des sociaux-traites incapables de proposer quoi que ce soit de concret, voici le programme officiel du Front National de Gauche résumé en dix points :1 — Création d’une Commission du Travail chargée de répartir les chômeurs dans les entreprises avec obligation d’embauche et interdiction du licenciement pour les employeurs.2 — La durée légale du travail sera ramenée à 20 heures par semaine avec 10 semaines de congés payés par an soit 840 heures de travail par an.3 — Augmentation du Smic à 3 000 euros nets par mois et plafonnement des salaires des 10% les mieux payés par la création d’une tranche marginale à 100%.4 — Expropriation de tous les patrimoines appartenant aux 10% les plus fortunés par la liquidation de leurs biens si nécessaire.5 — Abolition des loyers et création d’une Commission du Logement chargée de répartir toutes les surfaces habitables de pl…

Département des effets inattendus : la baisse des taux et les rentes

Supposez, par exemple, que nous souhaitions valoriser une rente d’un euro versé tous les ans au cours des trente années à venir le tout, assorti du plus haut niveau de garantie disponible.Il existe une méthode très simple pour faire cette sorte de calcul : elle consiste tout simplement à se demander combien nous devrions épargner aujourd’hui pour reproduire les mêmes effets ; c’est-à-dire obtenir un euro tous les ans pendant trente ans avec la sécurité qu’apporte la signature d’un États de la zone euro notés Aaa.Concrètement, le calcul consiste à former un portefeuille théorique de trente obligations zéro coupon — des obligations dont le capital et les intérêts sont remboursés en une seule fois à l’échéance — de telle sorte que la première soit remboursée, principal et intérêts, à hauteur d’un euro dans exactement un an, que la seconde soit pour un euro dans exactement deux ans et ainsi de suite, jusqu’à obtenir la série de flux prévisionnels désirée.Les données étant gracieusement mi…

Ma-chin, t’es foutu, la jeunesse est (encore) dans la rue !

William Martinet est né le 6 septembre 1988. Ça lui fait donc 27 ans, 7 mois et 2 jours à l’heure où j’écris ces lignes. À 27 ans, 7 mois et 2 jours, William Martinet est tout juste titulaire d’une licence de biologie. C’est le représentant, si j’en crois nos ministres et la presse française, de la jeunesse ™.Moi aussi j’ai eu 27 ans, 7 mois et 2 jours. C’était le 31 décembre 2002. À ce moment-là, j’avais validé mon master 2 et ça faisait déjà trois ans que je travaillais et payait mes impôts, j’étais marié et papa d’une petite fille de presque deux ans.Il faut dire qu’à l’âge du jeune Martinet, je ne faisais pas de politique. Mon objectif, la priorité de ma vie, c’était d’assurer l’avenir de ma petite famille.Je les ai bien connus, les comiques de l’Unef. Quand j’étais étudiant, ils étaient encore séparés. Il y avait l’Unef-ID, les sbires du Parti Socialisme qui entretenaient Dieu seul sait quelles sortes de relations incestueuses avec la MNEF et il y avait l’Unef-SE, les communistes…

Les limites écologiques de la croissance dans un monde qui se dématérialise

Il y a une vingtaine d’années pour être au top de l’équipement, vous aviez un téléphone mobile, un agenda électronique, un appareil photo, un caméscope, un walkman (ou un lecteur de CDs portable) auquel venait souvent s’ajouter une radio et éventuellement un dictaphone, un réveil, une calculatrice et un ordinateur grâce auquel vous pouviez consulter internet et vos e-mails. Évidemment, pour avoir tout ça, il fallait débourser pas mal d’argent et ça représentait un sacré paquet de matériel.Aujourd’hui, le moindre smartphone fait la même chose pour beaucoup moins cher et en mieux et ce, sans compter que vous n’avez plus besoin de cassettes VHS pour sauvegarder vos films, vous n’avez plus besoin de faire développer vos photos ni de vous trimballer des films vierges, vous n’avez plus besoin de cassettes audio ni de CDs et tout votre bazar consomme beaucoup moins d’énergie.Prenez un truc aussi simple que filmer votre petite dernière et envoyer le film à votre maman. Avant, il fallait avoir…

Désindustrialisation, protectionnisme et ce vieux monde qui veut nous rattraper

Ce que l’on entend par désindustrialisation, en général, c’est l’idée selon laquelle l’industrie d’Europe de l’ouest et d’Amérique du nord a été délocalisée en Asie de l’est et notamment en Chine. C’est le schéma narratif tel qu’il est repris par notre classe politique et nos médias : à cause de l’ouverture des frontières et de la libéralisation de l’économie chinoise, les industriels ont fermé leurs usines chez nous pour les rouvrir là où la main d’œuvre était la moins chère ; raison pour laquelle nous aurions, pour ainsi dire, perdu notre industrie et les emplois qui allaient avec.Cette manière de voir l’histoire n’est pas, pour être juste, totalement fausse. Nous avons tous en tête un certain nombre de productions industrielles autrefois réalisées en France qui ont, depuis, été délocalisées vers des pays à bas salaires. Cependant, je voudrais vous montrer ici pourquoi cette manière de présenter l’histoire, si elle a l’avantage d’être très simple, est en réalité très partielle voire…

À la recherche des rentiers de Piketty, édition Forbes 200

Les riches d’aujourd’hui sont-ils des rentiers comme nous l’explique Thomas Piketty ou, au contraire, ont-ils construit leurs fortunes de leurs propres mains ? C’est évidemment très difficile à dire et ce, d’autant plus que le nombre de « riches » à étudier est important. Par exemple, si considérez qu’on est riche quand on appartient au 1% des plus grosses fortunes mondiales soit, selon les estimations du Crédit Suisse, un patrimoine net de plus de 759 900 dollars US en 2015 (surpris ?), ça nous fait tout de même 47.7 millions de parcours à étudier [1].Je vous propose donc ci-après une rapide analyse basée un minuscule échantillon composé de gens richissimes : en l’occurrence, les 200 américains les plus riches selon le classement Forbes 400 de 2015 ; l’air de rien, ça fait déjà pas mal de travail [2]. Fort heureusement, Forbes nous propose désormais un Self-Made Score, une note de 1 à 10 où 1 désigne les rentiers oisifs et 10, comme vous allez pouvoir le vérifier, des gens ne corresp…